Connaissance de soi

Bien pardonner pour mieux se libérer

Pardon rime avec libération

     Pardonner est un bien grand mot et on le voit souvent comme un synonyme du verbe « oublier » et « cautionner ». 
A mon sens, ce sont 3 termes totalement différents et pardonner ne veut en rien dire oublier ou cautionner un acte.

     ★ Que veut réellement dire « pardonner » ?

     Pardonner, c’est se libérer, se détacher. C’est prendre soin de soi, aller de l’avant et se permettre de continuer notre évolution de façon plus sereine.

 

Pardonner c’est « couper ce lien de dépendance qui donne à l’autre notre pouvoir en étant persuadé que nous ne sommes pas heureux à cause de l’autre »

Arnaud Riou

 

En plus de cela, je trouve extrêmement important de préciser que pour pardonner à l’autre, il faut aussi se pardonner à soi-même.
Souvent, lorsque l’on est dans un processus de pardon, on ne pense qu’à pardonner à l’autre. Et souvent, on a cette impression que « ce n’est pas fini », qu’il manque quelque chose. Qu’on arrive toujours pas à passer outre cet événement qu’on a pourtant pardonné.
La raison est souvent très simple: on ne s’est pas pardonné à soi-même.

Pourquoi se pardonner à soi-même ?

Vous allez me dire : « Si c’est l’autre qui m’a fait du mal, pourquoi est ce que je devrais me pardonner à moi-même aussi ? Et que devrais-je me pardonner ? » 

Je vais tenter de répondre de façon simple à cette question. Si quelqu’un vous a fait du mal, inconsciemment ou non, vous avez laissé cette personne vous faire du mal. C’est rarement conscient, bien évidemment.
Parfois, on laisse inconsciemment une situation nous arriver parce qu’on a une leçon a apprendre, toujours dans le but d’évoluer.

D’autres fois, nous laissons quelque chose se passer car l’évènement va révéler une blessure. Une blessure ne peut se guérir qu’à partir du moment où on en a conscience. Et pour que cela arrive à notre conscience, il faut souvent passer par des situations et évènements plus ou moins désagréables.

Voyez ça comme des choix de votre âme, que ce soit avant votre incarnation actuelle ou plus récemment. Et comme votre âme, c’est vous-même, il est important de vous pardonner à vous-même, d’avoir laissé cette personne vous faire du mal.

En plus de cela, étant donné que nous sommes tous liés, il est important que le processus de pardon soit fait envers la personne à pardonner et envers soi-même. Pardonner à l’autre mais non à vous-même, ne permet pas de vous libérer totalement.

Pardonner pour se libérer

Un fait personnel

D’autres fois, il est important de se pardonner à soi-même certaines réactions que l’on a pu avoir.
Mes parents ont divorcé lorsque j’avais 8 ans, c’est mon père qui est parti de la maison. J’ai énormément souffert de cette séparation que j’ai vécu comme un abandon et une trahison.
J’en ai voulu à mon père d’être parti et cette souffrance m’a rendue parfois désagréable avec ma mère, moins souvent avec mon père. Cet évènement, bien qu’il m’a fait beaucoup souffrir, est en réalité une des plus belles choses qui me soit arrivé jusqu’à présent.

Des blessures à guérir sont arrivées à ma conscience, j’ai énormément appris sur moi. Ce fût et ça l’est encore, une merveilleuse opportunité pour moi de grandir, de mieux me connaître, d’évoluer…
J’ai beaucoup travaillé sur le pardon depuis plusieurs années maintenant. Je pense que j’arrive enfin au bout (même si certains évènements me rappellent parfois que j’ai encore des choses à « régler »). Je me rend compte que j’ai tellement appris grâce à ça, tellement avancé dans ma vie, dans mon évolution personnelle que j’éprouve à présent beaucoup de gratitude.

Dans tout ce processus de pardon, j’ai entre autre appris une chose : Il est primordial que je me pardonne également.

De quoi ?

De toutes les phrases que j’ai pu dire et qui ont aussi pu blesser mes proches. Le fait que j’étais blessée ne me donnait pas le droit de blesser les autres. Je me suis également pardonnée de pensées que j’ai eu à mon égard comme la dévalorisation de moi-même, la culpabilité, le fait de me sentir moins bien que les autres. Et tant d’autres choses encore.

Tout cela pour vous dire qu’il y a des situations dans lesquelles le pardon envers soi n’est pas forcément concernant le fait d’avoir laissé quelqu’un nous faire du mal.
Dans mon cas personnel, mon père n’a jamais voulu me blesser, bien au contraire. Il a fait un choix pour lui-même, de respect envers lui-même et c’était à moi de comprendre ce choix et de l’accepter.
Et à mon sens, si cet évènement est arrivé, c’était qu’il le fallait. J’ai sûrement choisi, avant mon incarnation, d’être confrontée à une situation qui révèlera ces blessures, pour que je les vois et que je les soigne.

C’est bien sûr ma vision des choses uniquement et je comprends tout à fait que tout le monde ne la partage pas!

     ★ Pourquoi est-ce si important de pardonner ?

     Il est vraiment important de pardonner, pour pouvoir rompre les liens entre l’autre et vous. Tant que vous ne pardonnez pas à l’autre, vous entretenez une rancoeur à l’égard de la personne qui vous a blessé.
Donc tant que le pardon n’est pas fait, vous restez liés énergétiquement à la personne qui vous a fait du mal.

Pardonner pour se libérer

Ensuite, n’oubliez pas que tant que vous ne pardonnez pas, c’est à vous que vous faîtes du mal! Vous vous infligez donc une double peine en restant dans la rancoeur et en éprouvant des ressentiments.

Les sentiments comme la haine, la rancoeur etc… sont des émotions très fortes et destructives surtout pour celui qui les ressent. En gardant ces sentiments là, en ne les transformant pas en lumière et en amour, vous vous exposez gravement à une expression sur le corps physique. Ça pourra se traduire sous forme de maladie ou autre déséquilibre de santé (physique et/ou psychologique)!

Mais peut-on tout pardonner ?

Je pense que oui car je le répète, pardonner ne veut pas dire cautionner. En pardonnant à quelqu’un qui a commis un acte grave, vous vous libérez d’une partie de la souffrance et c’est ça qui est le plus important. En plus de cela, comme je le disais plus haut, vous rompez les liens énergétiques avec l’auteur de l’acte.

Lorsque l’on a vécu un drame, on peut souvent se sentir incapable de pardonner.
Mais ce qui rend les gens heureux ou malheureux ce ne sont pas les évènements en eux-même. Ce sont ce qu’ils en ont fait, ce qu’il ont choisi de tirer et de garder de l’évènement.

 

      A lire : Comment faire la paix avec son passé ?

     ★ Comment pardonner ?

Première étape : être prêt

Pardonner sans le penser ne sert à rien. Donc avant de commencer un processus de pardon, il est important que vous soyez prêt à le faire et à penser chacun de vos mots.
Ne vous inquiétez pas si cela semble difficile, c’est normal et ça peut prendre beaucoup de temps.

Si vous pensez que vous n’arriverez pas à pardonner, vous pouvez faire une liste de tout ce que vous récolterez comme bénéfices à pardonner et une autre si vous ne pardonnez pas.

Dialoguer et comprendre

Si vous avez la possibilité de discuter avec la personne qui vous a blessé, c’est l’idéal. Je vous invite alors à communiquer avec cette personne et chercher à comprendre la souffrance qui l’a amenée à agir d’une telle manière avec vous.
Souvenez-vous qu’une personne qui blesse une autre personne est elle-même en souffrance.
Essayez de faire preuve de bienveillance et envoyez-lui de l’amour (au moins à son âme).

Le processus de pardon

S’il ne vous est pas possible de dialoguer avec la personne (pour cause de décès, d’éloignement géographique ou toute autre raison), je vous invite à travailler avec Ho’oponopono

Ho’oponopono dit que nous sommes tous liés parce que nous venons tous de la même énergie.
Tout ce qu’il se passe dans la vie de l’un ou de l’autre est le résultat de ce qu’il s’est passé avant (dans d’autres vies) avec cette même personne (son âme) ou une autre personne.
Si quelqu’un vous blesse ou plutôt que vous laissiez quelqu’un vous blesser, il se peut fort que vous lui ayez fait quelque chose dans le passé et que ce soit alors un « retour de bâton » .

Vous pouvez alors procéder comme suit :
Je suis désolé « nom de la personne », pour ce que j’ai pu faire dans une autre vie et qui a pu nous amener à cette situation. (on met en avant ce qui est passé et présent)
S’il te plait pardonne moi mes actes non amour que j’ai pu avoir.
Je t’aime. (d’âme à âme et non d’égo à égo. On cherche à aimer entre âmes vivant des expériences et non pas la personne actuelle avec le mal qu’elle a pu faire)
Merci. (de m’avoir écouté et de me laisser m’exprimer avec mon pardon et de me pardonner).

Je vous conseille de faire cet exercice sur 21 jours (plus si vous en ressentez le besoin).
Vous pouvez écrire cette phrase et la répéter en pensant à la personne que vous avez laissé vous faire du mal, en lui envoyant tout l’amour possible (souvenez vous bien que cette personne a des souffrances. C’est à cette partie de la personne avec ses souffrances et à son âme, qui vit des expériences, comme vous, que vous envoyez de l’amour.

     ★ Conclusion

     Gardez bien à l’esprit que le pardon est indispensable pour arriver à la paix intérieure.
Ce n’est pas possible de travailler sur soi pleinement si on en veut à quelqu’un. On garde alors des sentiments qui nous tirent vers le bas, qui tirent nos énergies, notre taux vibratoire vers le bas.
Plus on est dans l’amour véritable, plus notre énergie augmente. Et par rayonnement, puisqu’on est tous UN on contribue à augmenter l’énergie de l’ensemble de l’humanité.
Et plus l’énergie est haute, moins l’envie de faire du mal existe. 

 

♡ Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et l’épingler sur pinterest.

 

Pardonner pour se libérer

 

  1. Excellent article, je comptais en parler aussi prochainement. C’est une étape obligatoire et un processus que l’on doit être capable de réitérer souvent dans la vie d’un homme/femme.

  2. Il y a quelques mois, j’ai assisté à une conférence d’Olivier Clerc sur le pardon et j’ai pu comprendre plus profondément ce qu’est le pardon – et ce qu’il n’est pas. J’ai également participé à un cercle de pardon, une expérience que j’ai trouvé à la fois étrange, intéressante et troublante…

    1. Oh ça devait être très intéressant! Je n’ai jamais entendu parler de cercles de pardon, j’imagine que ça doit être surprenant et que ça chamboule beaucoup de choses. Mais je pense que c’est une super expérience 😀

      1. La conférence était passionnante, oui 🙂 Quant aux cercles de pardon, je crois que c’est une expérience à tenter au moins une fois… Justement, la journée internationale du pardon se tiendra le 18 septembre prochain. Les infos sont sur ce lien si cela t’intéresse : http://www.journeeinternationaledupardon.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *