Habitat

Les murs et les lieux ont une mémoire

La mémoire des murs et des lieux

     Les êtres vivants ne sont pas les seuls à avoir une mémoire, les murs, les lieux et même les objets ont également une mémoire. Je vais me concentrer, dans cet article, sur la mémoire des murs et des lieux.
Comment est-ce possible ? Que gardent-ils en mémoire ? Quel impact sur nous?
Je vous explique tout dans cet article!

     ★ Comment est-ce possible ?

     Je précise avant de commencer les explications, qu’on peut classer ce sujet dans le domaine du paranormal. C’est un sujet qui peut paraitre complètement fou, impossible ou tout ce que vous voulez, je ne vous demande pas de me croire sur parole mais si vous décidez de lire cet article, je vous demande seulement d’envisager la possibilité que cela existe.
De plus, j’en ai personnellement fait l’expérience, je vous la raconte plus bas 😉

Que ce soit les murs, les sols, les lieux… tout a un taux vibratoire qui est mesurable, tout est énergie et les énergies interagissent entre elles, de façon positive ou négative.

Depuis que la terre existe, que l’humain est apparu, pensez à tout ce qui a pu se passer sur chaque lieu. Que ce soit des guerres ou toute autre forme de violence, des disputes, des moments de bonheur etc… toutes les émotions fortes laissent une trace énergétique. Cette énergie déployée au moment de l’évènement, va s’inscrire à l’endroit où elle a été exprimée.

Certains endroits qui ont un taux vibratoire bas voire très bas peuvent être (entre autre où non), sujet à une mémoire qui s’est inscrite sur le lieu. C’est également le cas pour des endroits à taux vibratoire très élevé!

 

        A lire : Le taux vibratoire

 

     ★ Une mémoire de quoi ?

     Selon les évènements passés, les lieux, ce ne seront pas les mêmes mémoires qui vont être présentes.

La mémoire du lieu

Lorsqu’il y a une mémoire du lieu, c’est en général un évènement qui s’est passé sur le lieu en question. Ce peut être des évènements tragiques comme une guerre, une bataille, des morts humaines, des morts d’animaux, des rituels de magie…
Comme je le disais plus haut et cela s’applique également à la mémoire des sols et des murs, les mémoires peuvent également provenir d’évènements joyeux et donc imprégner l’endroit d’énergies lumineuses.

La mémoire du sol

La mémoire du sol et la mémoire du lieu sont très proches et il ne serait même pas vraiment utile de les différencier. Lorsqu’il y a une mémoire du sol on va principalement retrouver des anciens cimetières, des cimetières d’animaux, des décharges publiques, des fosses communes etc…

La mémoire des murs

La mémoire des murs, comme son nom l’indique, renferme des fortes énergies qui se sont imprimées dans les murs entre lesquels elles ont eu lieu. Les murs peuvent alors garder des énergies douloureuses comme joyeuses, plus elles ont été fortes et/où répétées, plus l’impression dans les murs sera forte. En voici quelques exemples :

  • Une personne qui a été malade dans une maison et qui a beaucoup souffert
  • Les cas de suicide
  • Les morts violentes, meurtres, maladies…
  • Les disputes violentes et/où répétées
  • Les ruptures, divorces
  • Des évènements traumatisants physiquement et moralement
  • Tous les cas de violences

Mais l’inverse est aussi vrai, les émotions fortes qui ont été agréables s’inscrivent également dans les murs, les lieux. Un lieu ou une maison dans laquelle il y a eu beaucoup d’amour, de bienveillance, de moments de joie va être une « maison bonheur », les murs seront imprégnés de ces merveilleuses énergies.

 
Mémoire des murs et des lieux - joie
 

     ★ Quel impact sur nous, êtres humains ?

     Maintenant que vous savez un peu plus sur ces mémoires, il est temps de s’intéresser à l’impact qu’elles ont sur nous. Car oui, ces énergies nous impactent, plus où moins violemment selon les mémoires et selon les personnes.

C’est pour cela que dans un même lieu, une personne peut se sentir plombé où au contraire, dynamisé alors qu’une autre peut très bien ne rien ressentir.
Mais ce n’est pas parce qu’une personne ne ressent rien de façon consciente, qu’elle n’est pas également touchée par ces énergies. Ces énergies touchent d’abord les corps subtils avant d’arriver aux corps physiques. C’est donc en fonction de la sensibilité de chacun qu’on va ressentir plus ou moins rapidement l’influence des énergies.

Un petit exemple

Pour que vous compreniez bien l’impact que ces mémoires peuvent avoir, je vais vous citer un exemple.
Une maison dans laquelle un couple s’est disputé pendant des années, violemment (physiquement, verbalement ou les deux), va garder ces énergies comme des cicatrices qui vont s’inscrire dans les murs, sur le lieu de la maison.
C’est pour cela qu’il est fort probable que les prochains couples qui viendront habiter cette maison, connaitront le même sort et finiront par divorcer. En effet, les murs s’imprègnent des émotions mais se libèrent également, de ces mêmes émotions. Ce qui influe donc sur les personnes qui se trouvent dans le lieu.
Ces maisons sont ce qu’on appelle des « maisons à divorces ». De nombreux cas de ce genre ont été constatés, ce n’est pas une invention de ma part.

J’ai choisi un exemple parmi d’autres, on peut également trouver des « maisons à cancer », des « maisons à suicide » etc… Ce qui ne veut pas dire que tous les habitants subiront le même sort, mais la possibilité de connaître le même sort par un ou plusieurs des futurs habitants est bien plus importante que dans une autre maison.

Je rappelle que ce n’est qu’une cause parmi d’autres de déséquilibres énergétiques sur un lieu ou dans un bâtiment. Il peut y avoir plusieurs causes qui expliquent un déséquilibre énergétique.
 

Dans les maisons ou les lieux touchés par des mémoires néfastes, le taux vibratoire est généralement bas voire très bas.
Au contraire, lorsque sont présentes des mémoires d’amour, de joie intense etc… ou sur un lieu dans lequel a été pratiqué des rituels de magie blanche le taux sera généralement haut voire très haut. Mais il n’est pas possible de faire de généralités, de nombreux autres éléments peuvent rentrer en compte et influer sur le taux vibratoire du lieu.

 

        A lire : Les pollutions naturelles de l’habitat

 
Mémoire des murs et des lieux
 

     ★ Mon expérience personnelle

     Il m’est arrivé, il y a quelques années, une expérience très étrange.

Je passais quelques jours en Bourgogne, dans la région de Dijon avec mon père. Un jour, nous avions repéré, dans le village où nous avions notre hôtel, une petite église, sur les hauteurs du village.
Nous y sommes allés pour la visiter.
Tandis que mon père restait dehors pour prendre des photos, je suis entrée dans l’église, par une petite porte sur le côté. J’étais seule, j’avançais devant les bancs, vers le centre.
Je me trouvais entre les bancs et l’autel, l’autel était derrière moi. Au fond de l’église, face à moi, derrière les bancs, se trouvait la double porte, autrefois utilisée comme porte principale.

C’est là que que cette étrange expérience arriva.
Je vis tout d’un coup, de nombreuses personnes habillées comme au Moyen-Âge, transits par la peur, venir à toute vitesse se réfugier dans l’église. Il y avait des hommes, des femmes, des enfants. Je les voyais s’asseoir contre les murs, serrés les uns contre les autres, terrifiés. Je voyais précisément leurs vêtements, leurs visages…
J’étais spectatrice d’une scène qui ne s’inscrivait absolument pas dans notre époque d’aujourd’hui.

Puis d’un coup, tout avait disparu, je revoyais à nouveau l’église vide, j’étais à nouveau « seule ».
A cette époque, bien que je ne connaissais pas encore la mémoire des murs, je comprenais bien que j’avais eu une une sorte de vision et je savais pertinemment que ce n’était pas une invention de mon esprit. Mais je ne pouvais pas expliquer ce qui venait de se passer, j’étais bouche bée.
Ce n’est que plus tard que j’ai pu mettre une explication sur ce phénomène et comprendre ce qu’il s’était passé ce jour là, dans cette église datant du 12e siècle.

     ★ Quelques recommandations

Voici quelques éléments que vous pouvez vérifier avant d’acheter où de construire une maison, un bureau, un commerce, un lieu de soin etc…

  • Pour une nouvelle construction, vérifiez ce qu’il y avait « avant », sur le terrain. Evitez de construire sur un ancien cimetière (même s’il a disparu depuis plusieurs années ou siècles), une ancienne décharge publique etc…
  • Si vous reprenez un commerce, vérifiez quels commerces étaient là avant vous. Vous pouvez vous fier à la réussite ou non de vos prédécesseurs. Si de nombreuses personnes ont fait faillite à cet endroit, je vous déconseille fortement de vous y installer.
  • Evitez d’installer votre maison, appartement ou lieu professionnel, dans ou au dessus d’une ancienne boucherie, surtout s’il y a eu de l’abattage.
  • Et puis tout simplement, écoutez-vous. Si une part de vous même, surtout si elle vient de votre coeur, n’est pas à 100% convaincu de l’endroit, ne vous y installez pas.
 

♡ Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et l’épingler sur pinterest.

 
Mémoire des murs et des lieux pinterest
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

  1. Très intéressant, cet article ! On pense rarement à ces paramètres quand on choisit son logement, or on peut vraiment être impacté.e par les énergies négatives de certains lieux…

    1. C’est vrai que peu de personnes pensent à ces paramètres lors d’un choix de logement mais c’est aussi parce que de nombreuses causes nocives ne sont pas encore très connues malheureusement… C’est une des raisons de la création de ce blog, informer un maximum sur tout ce monde invisible dans lequel on vit et duquel on fait partie et qui a des influences sur nous (positives comme nocives) 😉

  2. Géniale ton anecdote personnelle, j’ai vécu des situations similaires. C’est toujours très perturbant.

    1. C’est perturbant en effet!

  3. J’ai aussi testé involontairement. Avec ma mère nous avons été rendre visite à ma sœur. Pour des raisons technico-pratiques nous dormions dans l’appartement voisins d’amis à elle partis en vacances. Nous avons fait des cauchemars tous les nuits sans raisons apparentes. Rien avant, rien après. Ma sœur nous a dit après qu’il y avait un suicide dans ce logement, il y a quelques années…

    1. En effet, c’est également une expérience intéressante de la mémoire des murs! Merci pour le récit de cette histoire vécue 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *