Connaissance de soi

Les douleurs menstruelles et les croyances, un combo souvent oublié !

femme douleurs menstruelles croyances

     Ah les douleurs et les règles, on pense souvent que les deux font la paire. Et pourtant, ça ne devrait pas être le cas ! Alors, est ce que c’est vraiment normal d’avoir mal au ventre lors des menstruations voire même dans les jours qui précèdent ? D’où viennent ces douleurs menstruelles ?

Voilà des questions que beaucoup de femmes (et d’hommes, oui oui !) se posent et pour lesquelles je vais apporter mes réponses et mes conseils, toujours de mon point de vue holistique ! 

     ★ Les douleurs menstruelles ne sont pas « normales » !

     Savez-vous que la plupart des femmes ET des hommes pensent que les douleurs dans le bas-ventre sont normales pendant les règles ? Que les douleurs « font partie du lot » avec les pertes de sang, la mauvaise humeur, les émotions plus vives, le manque d’énergie, etc… ?

Je rêve que cette phrase rentre dans les têtes une fois pour toutes : NON ce n’est pas normal d’avoir mal au ventre pendant les menstruations ! Aucune douleur n’est NORMALE ! 

Quand le corps nous fait ressentir une douleur, c’est un signal. C’est un message, une manière de s’exprimer.
Quand on se casse le bras, la douleur vient alerter la personne que quelque chose n’est pas normal et qu’il faut intervenir.
Pour un mal au dos à cause d’une mauvaise position adoptée de manière répétée, le corps prévient par la douleur pour exprimer un déséquilibre, quelque chose à corriger.
Ces exemples ont des origines purement physiologiques.

Il y a aussi de nombreux cas ou la douleur vient exprimer un déséquilibre émotionnel ou énergétique.
Pour une personne qui a mal à la tête tous les dimanches avant de reprendre une semaine d’un travail qui « lui prend la tête », le corps va aussi exprimer le déséquilibre par la douleur, qui va là être une souffrance de l’âme !

Tout cela pour vous dire que la douleur, quelle qu’elle soit, peut avoir des explications diverses et peut avoir des origines multiples. Je pense intimement que tout est lié : le physique, l’émotionnel, l’énergétique…et que tous les plans interagissent entre eux.

C’est pour cela qu’à mon sens, il serait plus qu’important que tous les professionnels de santé (médecines allopathiques et médecines complémentaire) travaillent main dans la main, mais ça, c’est un autre sujet.

Tout cela pour dire et illustrer ce propos qui me semble si important à intégrer : les douleurs de règles ne sont pas normales et aucune douleur n’est « normale ».

     ★ Quand la douleur ne s’explique pas par un déséquilibre physique.

     Les déséquilibres physiques comme l’endométriose, le syndrome des ovaires poly-kystiques (SOPK), etc… expliquent certaines douleurs du cycle menstruel.
Mais il ne faut pas oublier que ces déséquilibres physiques ont eux aussi, une origine émotionnelle / énergétique. 
Je ferai un article prochainement sur les douleurs du cycle qui « doivent » alerter sur un déséquilibre de santé et amener à une consultation médicale.

Les douleurs lors des menstruations proviennent des contractions de l’utérus qui effectue ces mouvements pour libérer le sang et l’endomètre (partie superficielle de l’utérus, ce sont les fameux caillots que vous pouvez observer pendant vos règles).
Ces contractions vont être douloureuses pour certaines femmes et sans douleur pour d’autres. Je précise que je ne parle pas des cas d’endométriose et autres déséquilibres graves. Ni des règles sous contraception hormonale (qui ne sont pas des vraies règles).

Dans cet article, je n’ai pas envie de m’épancher sur les explications physiques des douleurs menstruelles. Je vais plutôt vous éclairer sur les autres origines qui sont très répandues mais dont on parle bien moins.

 
douleurs menstruelles croyances
 

Les croyances extérieures

Les douleurs menstruelles proviennent souvent, du moins en partie, des croyances que l’on a, que l’on entend, que l’on porte en nous de par nos ancêtres. Ce sont des croyances de la société qui se sont imprimées au fil des siècles, dans chacune des femmes et qui font plus de mal que de bien.

Depuis des siècles

Les menstruations sont un sujet tabou depuis des siècles et dans de nombreuses cultures. Même si nous en parlons aujourd’hui beaucoup plus facilement, il serait faux d’affirmer que le tabou a totalement disparu.

De nombreuses jeunes femmes n’osent toujours pas parler de leurs menstruations avec leur maman (et inversement) ou même avec leur conjoint (et inversement). De nombreuses adolescentes ne savent pas comment réagir ni à qui parler lors de leurs premières règles. Ça ne devrait même pas exister !

Pendant des siècles et des siècles et c’est encore le cas dans certains pays aujourd’hui, les femmes étaient considérées comme impures pendant leur période menstruelle et cela pendant 7 jours.
Ces croyances avaient tellement d’ampleur que quiconque touchait une femme qui avait ses règles, dormait dans le même lit, touchait un objet sur lequel une femme réglée s’était assise, devenait impur également pendant minimum 1 journée.
Ces idées extrêmes allaient jusqu’à dire qu’un homme ne devait JAMAIS toucher du sang menstruel.

Les menstruations sont donc vues comme quelque chose de sale depuis très longtemps. Alors qu’en réalité, c’est une merveilleuse purification et libération du corps. Le sang menstruel est même sacré dans certaines cultures (il devrait être vu comme cela partout ! ).
En tout cas, le sang menstruel est loin, très loin d’être sale et impur.
A nous maintenant de contribuer à faire changer les croyances! Faisons du sujet des menstruations, un sujet important dont on parle positivement et sans grimaces !

Depuis l’enfance

La croyance de la douleur pendant les règles prend aussi pour beaucoup, son origine pendant l’enfance et la pré-adolescence. N’avez-vous jamais entendu une phrase de ce type : « Tu verras quand t’auras tes règles, t’auras mal au ventre ». Ou encore : «  elle a mal au ventre, c’est normal, elle a ses règles ». 

Il se peut également que vous ayez vu votre maman, grande soeur, cousine, etc… souffrir de douleurs menstruelles.
Le cerveau enregistre donc très rapidement « règles = douleurs » et souvent même « règles + douleurs = femme ».

Les croyances que l’on adopte

« Si je n’ai pas mal au ventre pendant mes règles, je ne suis pas vraiment une femme ».

De ces croyances qui proviennent de l’extérieur (que ce soit de la société actuelle comme ancestrale, d’observations pendant l’enfance…) se créent des croyances personnelles.
La plupart du temps, on ne s’en rend pas compte puisque c’est quelque chose de tellement répandu.
On fini donc naturellement par croire que règles + douleurs = normal. Et comme je le disais plus haut : règles + douleurs = femme.

Alors si vous avez mal au ventre pendant vos menstruations, je vous propose déjà de réfléchir à votre vision de la femme et des menstruations.

  • Pour vous, c’est quoi d’être une femme ?
  • Est ce que si vous n’aviez pas mal au ventre pendant vos règles, vous vous sentiriez tout de même femme ?
  • Vos douleurs vous rassurent-elles ? 
  • Est ce que vous vous sentez plus légitime d’être femme si vous souffrez de douleurs menstruelles ?
  • Comment les femmes de votre famille (mère, grands-mères, tantes…)  ont-elles vécu leurs règles ?
  • Qu’avez vous entendu au sujet des règles pendant votre enfance, avant d’être vous-même réglée ?
 

        Si le sujet des croyances vous intéresse, je vous invite à lire ces deux articles :
Pourquoi avons-nous des croyances limitantes ?
Comment se libérer des croyances limitantes ?

 

J’espère que ces pistes de réflexion pourront vous aider à comprendre un peu mieux vos douleurs et à identifier des origines. Bien évidemment, les douleurs et donc les origines sont propres à chaque femme, des conseils généraux ne peuvent pas remplacer un accompagnement sur mesure mais peuvent au moins vous apporter des premiers éléments de réflexion 🙂

 
.
 

♡ Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et l’épingler sur pinterest.

  1. Article très profond, complet et hyper interessant ! Pour ma part je pense bel et bien que les douleurs sont liées à l’émotionnel, et j’en ai fait plusieurs fois les frais !
    À bientôt, By Tiffany

  2. Ton article me fait penser aux douleurs de l’accouchement. Est-ce normal qu’un processus naturel soit si douloureux ?

    1. Non ce n’est pas normal, il y a aussi dans l’accouchement beaucoup de croyances bien ancrées comme « l’accouchement se fait dans la souffrance » qui accentuent de beaucoup les douleurs ressenties.

  3. Hello ! Un bel article qui illustre encore une fois le pouvoir des croyances intérieures (croyances limitantes) sur les manifestations extérieures et aussi sur le corps….🤩

  4. Super intéressant ! Il y a tellement de choses que je ne savais pas 😱😱

  5. Intéressant cet article, il est vrai que parfois les douleurs peuvent être émotionnelles pour ma part je n’avais pas de douleur jusqu’à un certain temps puis ça a changé avec l’âge pas de chance mais rien d’insupportable…

  6. Bonjour Juliette,

    Je suis tellement d’accord avec ce que tu dis dans cet article.
    Hônnetement, quel serait l’argument pour dire que ce processus physiologique précie aurait été fait avec douleur intégrer ?
    C’est effectivement comme si on trouvait normal d’avoir mal à la poitrine à chaque contraction cardiaque !
    Merci donc pour cette tribune très claire ! Espérons que nos voix s’unissent pour n’en faire qu’une à ce sujet !

    1. Je suis totalement d’accord, ça n’aurait aucun sens de dire que ce processus physiologique a été fait avec douleur intégrée, tout comme les autres douleurs.
      Je suis ravie de voir que nous pensons pareil et j’espère que de plus en plus de messages vont émerger dans ce sens un peu partout ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *