Connaissance de soiHabitat

Désencombrer son intérieur pour alléger son esprit

Ranger son intérieur pour se libérer

     Êtes-vous du genre à stocker, à garder et à accumuler tout un tas de choses chez vous? Vos placards sont plein à craquer mais vous n’utilisez même pas la moitié de ce que vous avez ?
Alors je pense que cet article peut vous plaire.

     ★ Mon expérience personnelle

     J’ai longtemps été une personne qui accumule et garde beaucoup de choses. Quand j’étais petite, je collectionnais tout ce que je pouvais. Ça allait des autocollants aux cailloux en passant par plein d’autres bricoles totalement inutiles.
Je ne sais même pas pourquoi je faisais ça, je pense que c’était pour me rassurer.
En grandissant, je me suis souvent disputée avec ma mère au sujet de tout ce que je gardais. Elle qui est plutôt du genre à donner très vite ce qui n’a plus d’utilité à ses yeux, avait donc bien du mal à comprendre mon besoin de tout garder.

Vous savez, le fameux “on sait jamais, ça peut toujours servir”! Je ne sais pas combien de fois cette phrase est sortie de ma bouche…et je pense que le nombre de fois où elle s’est avérée juste, peuvent être comptés sur les doigts d’une main.

J’étais également très attachée à tout ce qui représente des souvenirs, je me rattachais sans cesse au passé, à mon enfance. J’étais une enfant et une adolescente qui ne voulait pas grandir.

Maintenant, à l’aube de mes 30 ans, je me rends compte du chemin que j’ai parcouru et heureusement! Il m’arrive encore parfois, de retomber dans mes travers mais prendre du recul est bien plus facile pour moi à présent.

     ★ Pourquoi ce besoin d’accumuler, de tout garder ?

     Il peut y avoir énormément de raisons à cela. Pour ma part, je pense que cela vient (en partie ou totalement, je ne sais pas), de mon père que j’ai toujours vu accumuler tout un tas de choses. Pour lui, cela vient de son enfance et avoir plein de choses permet en un sens et très inconsciemment, de le rassurer. Je pense avoir simplement suivi cet exemple en plus de mon besoin de garder des souvenirs “physiques”.

A mon avis, beaucoup de personnes qui ressentent le besoin d’accumuler et qui ont du mal à se séparer d’objets ont besoin de se sentir rassurés, pour une raison ou pour une autre. Il y a bien sûr d’autres causes qui peuvent être derrière, je n’en cite ici qu’une, en partant de mon expérience personnelle.

Si comme moi, vous étiez comme cela et que vous vous êtes “soigné”, vous vous rendez sûrement compte maintenant, Ô combien on se sent plus libéré en se séparant du trop plein d’objets dans notre intérieur.
Personnellement, je me sens plus légère depuis que je n’accumule plus, moins “prisonnière” de ces objets et de ce qu’ils symbolisent pour moi.

Je vis bien moins dans le passé mais plus dans le présent. Parce que je me suis rendu compte que lorsqu’on garde une multitudes d’objets “souvenirs”, on se ressasse sans cesse le passé, en se rappelant le moment, la personne que rappelle tel ou tel objet.

Ce n’est pas comme cela que l’on va de l’avant, ni que l’on peut vivre dans le moment présent.
En plus de cela, trop d’objet chez soi encombre notre cerveau autant que notre habitation.

Faut-il ne rien garder ?

Non, je ne dis pas qu’il ne faut que des objets utiles au quotidien, bien sûr qu’il est important de garder des éléments de décoration, quelques souvenirs!
Mais je vous déconseille fortement de garder des choses qui ne vous font pas vraiment plaisir! Garder un objet qui vous rend nostalgique, qui vous replonge sans cesse dans le passé, ne peut pas être bénéfique.
Garder un cadeau que vous trouvez affreux simplement parce que “c’est un cadeau”, ne vous rend pas service non plus.
En gardant des choses qui ne vous font pas plaisir ou qui ne vous font pas du bien au moral, votre vibration va baisser à chaque fois que votre regard se portera dessus.

Mais bien sûr, gardez ce dessin que votre enfant vous a fait il y 15 jours, si celui-ci vous rend heureux! Gardez ces petits éléments de décorations qui embellissent votre intérieur et que vous avez plaisir à regarder à chaque fois que vous passez devant!

L’idée n’est pas de se séparer de tout, absolument pas et honnêtement, je me trouve très mal placée pour vous conseiller une chose pareille (oui, j’ai encore du travail à faire 😉 )

 
Ranger son intérieur pour se libérer
 

     ★ Quelques conseils

  • Faîtes place nette dans votre entrée. Veillez à avoir une entrée bien dégagée, rangée, ordonnée. En effet, si la première chose que vous voyez en entrant chez vous, c’est du désordre, cela va faire baisser votre niveau d’énergie avant même que vous ne soyez rentré chez vous.
  • Ne stockez rien sous votre lit. Je vois tellement de gens qui rangent (ou enfouissent) sous leur lit, tout un tas de choses! C’est très mauvais au niveau énergétique car alors, l’énergie ne peut pas bien circuler sous le lit et cela peut considérablement agir sur la qualité de votre sommeil. Si vous avez des tiroirs sous le lit et que vous voulez les utiliser, rangez-y du linge propre mais surtout rien de métallique ou autres objets à formes pointues.
  • Faîtes le tri dans votre armoire. Rien de pire que d’ouvrir son armoire pour s’habiller et ne pas savoir où regarder tellement c’est encombré et tellement il y a de choses que vous ne voulez pas mettre. Triez, donnez ou revendez ce que vous ne mettez plus depuis plus d’un an et tous les habits dans lesquels vous ne vous imaginez plus, qui ne vous ressemblent plus. Cela fera des heureux et libérera votre armoire et votre esprit.
  • Gardez le maximum de petits espaces rangés, ordonnés et avec uniquement des choses qui vous servent. Que ce soit des tiroirs, votre voiture, votre sac à main, votre bureau… Avez-vous déjà remarqué que votre énergie baisse lorsque vous cherchez quelque chose dans un tiroir et que vous devez d’abord écarter un tas de fouillis et de choses dont vous ne savez même pas pourquoi vous gardez?
  • Evitez de laisser s’accumuler votre courrier, vos mails à traiter et tout ce qui doit être fait, cela encombre votre esprit et vous empêche de vous sentir libre car il y a toujours cette petite voix qui revient : “Ah oui, il faut que je m’occupe de ça encore…”, “Mince, j’ai toujours pas répondu à ce mail”, “Ohlala il faut absolument que je renvoie ce courrier” …
 

     ★ Conclusion

     Je sais que ce n’est pas facile, j’en suis l’exemple même. J’ai encore beaucoup de travail à faire sur moi à ce niveau là mais le chemin que j’ai déjà fait est important et surtout, je me rends bien compte que quand je fais le tri, que je me libère de ce qui ne me sert plus et que je ne laisse pas trainer tout un tas de choses dont je dois m’occuper, je me sens bien plus libérée et je le ressens au niveau énergétique.

 

        A lire : Introduction au feng-shui

 

Et vous, vous êtes plutôt du genre à tout garder “au cas où”, ou bien à vous séparer au plus vite, de ce qui vous encombre? Je suis bien curieuse de savoir 🙂

 

♡ Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et l’épingler sur pinterest.

 
Ranger son intérieur pour se libérer
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

  1. Je te comprends ! J’ai aussi tendance à accumuler les choses, surtout les vêtements ! Super article, bises

  2. Hello Juliette,
    Je suis tout à fait d’accord avec toi ! Quand j’étais petite je gardais beaucoup de choses, notamment parce que ma mère ne jète jamais rien et elle garde tout. Mais lorsque j’ai eu mon appartement j’ai voulu avoir quelque chose de plus aérée et de garder seulement les choses utiles ou qui me tiennent très à coeur. Depuis je me sens beaucoup mieux dans mon intérieur 🙂 Je pense que c’est très important pour mieux vivre d’avoir un espace clair, bien rangé, peu encombré, … Je crois que ça améliore sa vie à la maison 🙂

  3. J’étais un peu du genre à tout accumuler aussi avant mais depuis que je vis à l’étranger, j’ai vraiment réussi à me détacher du matériel. Du coup, je conserve de moins en moins et plusieurs fois par an, je fais un tri dans ma garde-robe 🙂 Il faudrait que je fasse de même dans la chambre chez mes parents pour ne garder qu’un carton ou 2 maximum ! Et franchement, quand le tri est fait, ça fait un bien fou à l’esprit 🙂

  4. Coucou ! Pour moi, le tri, c’est quelque chose que je sais devoir faire et est bon, mais j’ai toujours un peu de mal 🌞. Mais au final, mieux vaut avoir une maison contenant moins de choses et dans laquelle on se sent réellement bien ! J’en ai même fait un article en introduction au feng Shui / minimalisme 😉

  5. Disons que je garde “au cas où” mais assez rarement, enfin, de moins en moins maintenant. Je suis presque adepte du minimalisme eheh (j’adore le tri!!) ! C’est bien vrai, on se sent tellement mieux quand on en a moins, c’est dingue …

  6. Tiens ton article tombe à pic ! Moi qui voulais faire du rangement ces prochains jours et trier un peu tout mon bazar. Je vais suivre tes conseils en plus de la méthode Marie Kondo (livre et série Netflix) 🙂

    Très belle journée à toi !

  7. Cela fait de nombreuses années que j’ai entamé une démarche minimaliste, et j’en retire plusieurs bénéfices : plus de clarté physique et mentale, une meilleure connaissance de mes véritables besoins, un esprit moins influencé par la pub, etc.
    Sur ce sujet, je te recommande le podcast Simple & Cité, qui aborde très intelligemment les différents aspects de la simplicité et du minimalisme : http://simple-cite.com 🙂

    1. Oh super merci pour ce conseil podcast! Moi qui adore écouter des podcasts, je suis ravie d’avoir une nouvelle référence! En plus je n’ai jamais écouté de podcast sur ce sujet encore 😉

  8. Très intéressant, comme je te le disais, je suis en plein dedans en ce moment, je trie, je donne, je désencombre… Ca fait tellement de bien ! Les seules choses dont j’ai du mal à me débarrasser ce sont les vêtements, j’y attache une charge émotionnelle très forte, je les vois comme une “peau” avec laquelle j’ai vécu mes expériences. Ce sont des souvenirs en fait. Peut-être que si je les “déchargeais” ça irait mieux… il faudrait que j’essaie !

    1. Je te comprends, les vêtements c’est mon point faible aussi. Moins depuis quelques années mais j’y attache encore trop de souvenirs aussi, ce qui fait que je peux avoir du mal à m’en débarrasser. Oui, je pense qu’en les déchargeant, ça peut aider, c’est une bonne idée, à essayer! 🙂

  9. J’ai tellement de plaisir à me débarrasser des choses… J’accumule des trucs et à certains moments, j’ai des fringales de tri et je balance ou donne ou vend plein de choses. C’est hyper satisfaisant.

    1. Ah oui ces moments de tri font tellement de bien!

  10. Très intéressant ton article ! Il me fait un peu penser à la méthode Marie Kondo ! Personnellement je suis aussi du genre à ne garder chez moi que les choses qui me procurent de la joie. J’ai horreur d’accumuler, ça m’oppresse énormément 🙂

    1. Je ne connais pas la méthode Marie Kondo, à part de nom. Il faudrait que je m’y penche, ça a l’air intéressant d’après ce que je crois comprendre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *