Bien-être

Les bons gestes à adopter lors d’un arrêt de la pilule

bons gestes arrêt pilule

     L’arrêt de la pilule représente un véritable chamboulement pour le corps. Celui-ci doit se remettre à fonctionner tout seul, sans hormones de synthèse qui viennent remplacer les hormones naturelles. Si on ne l’accompagne pas dans cette transition, il peut avoir d’autant plus de mal à se remettre sur pieds.

C’est parce que je pense que l’arrêt de la pilule est un véritable choc pour le corps et que les déconvenues sont nombreuses pour les personnes qui arrêtent brutalement, que j’ai décidé d’accompagner les femmes dans cette transition grâce à un accompagnement sur mesure. Si vous souhaitez arrêter la pilule en respectant les besoins de votre corps et éviter les effets secondaires dûs à l’arrêt, l’accompagnement libération est fait pour vous ! 

Mais si vous souhaitez arrêter par vous même, j’aimerais vous donner quelques conseils pour que votre arrêt se passe le mieux possible.

     ★ Boire beaucoup d’eau

     Le premier conseil que j’aimerais vous donner est celui-ci ! Boire beaucoup d’eau va permettre au foie mais aussi aux reins et à tout le système d’élimination des déchets, de bien éliminer les toxines.  Le foie est souvent l’organe le plus touché avec les années de prise de pilule. Toutes les toxines contenues dans la pilule vont surcharger le foie, qui est souvent déjà surchargé par toutes les autres sources de toxines (alimentation, pollution, cosmétiques, etc…). Chouchouter son foie lors de l’arrêt de la pilule est pour moi une des choses les plus importantes à faire.

Buvez minimum 1,5 litre d’eau par jour. Je parle là d’eau pure, pas de café, de thé, de tisane ! 

Que vous choisissiez l’arrêt par sevrage ou l’arrêt brutal, buvez, buvez, buvez pendant plusieurs mois au moins, beaucoup d’eau par jour.

        A lire : Bien boire, ça s’apprend !

     ★ Manger sainement

     Soutenir son corps et ses organes va également de pair avec une alimentation saine. L’idée étant de réduire la charge toxique sur les organes ainsi que la charge de travail du foie pour que celui-ci puisse se concentrer sur l’élimination des toxines de la pilule.  Voici quelques conseils concernant ce qui est à éviter et ce qui est à privilégier.

A éviter

  • Limiter au maximum les produits industriels et transformés (plats préparés, charcuterie etc…)
  • Eviter les produits laitiers (surtout de bovins), privilégier les produits lactés végétaux ou brebis
  • Eviter tout ce qui contient des additifs (la plupart des plats préparés, déjà cuisinés en contiennent)
  • Limiter tous les aliments riches en sucres (industriels) et acides gras transformés (encore une fois, on retrouve cela dans la plupart des produits alimentaires industriels)

A privilégier

  • Les aliments bruts : fruits, légumes, céréales (riz, pâtes, semoule…), légumineuses, fromage (avec modération et plutôt brebis et chèvre) et privilégier les aliments issus d’une agriculture biologique (ou du moins en provenance d’agriculteurs qui n’utilisent pas de pesticides ou très très peu).
  • En bref : privilégier les aliments de saison, locaux et pas ou peu transformés !
 

Petit plus à savoir : Si vous optez pour des céréales complètes (pâtes, riz etc…) privilégiez toujours des produits bio. Les pesticides se stockent dans l’enveloppe des céréales donc il vaut même mieux des céréales raffinées non bio que des céréales complètes non bio !

        A lire : Prendre soin de soi grâce à l’alimentation

bons gestes arrêt pilule
 

     ★ Faire du sport / transpirer

     Si vous cherchez une bonne raison de reprendre le sport, l’arrêt de la pilule est LE bon moment pour vous y remettre. Encore une fois, l’idée est d’aider au maximum le corps à éliminer naturellement les toxines. 

L’activité physique va permettre d’activer le coeur et donc la circulation sanguine va s’accélérer. Le sang va passer plus fréquemment par le foie et donc être davantage filtré. En plus de cela, la transpiration va permettre une évacuation des toxines par la peau, qui est comme le foie et les reins, un organe émonctoire (porte de sortie des déchets).

La transpiration va aussi réduire le risque que vous développiez de l’acné suite à l’arrêt !

     ★ Prendre soin de soi et apporter de l’amour à son corps

     Prendre soin de soi au niveau physique c’est bien, c’est même primordial lors de l’arrêt de la pilule, pour que celui-ci se passe au mieux. Mais nous ne sommes pas des robots et il est à mon sens tout aussi important de prendre soin de soi sur les autres plans.

N’hésitez pas à tenir un journal de suivi de votre arrêt et d’y noter vos observations. Cela va, en plus de vous permettre de suivre l’évolution de votre corps et de votre esprit, vous permettre de vous reconnecter davantage à vos ressentis, vos sensations, vos émotions. Et je peux vous dire qu’il se passe beaucoup de choses lorsque l’on arrête la pilule. 

C’est aussi le moment de soutenir votre corps et votre esprit en vous chouchoutant, en évitant le stress qui na va faire que surcharger encore vos organes, d’un point de vie émotionnel cette fois. Faîtes confiance en votre corps, il sait ce qu’il a à faire. Massez-vous et faîtes-vous masser, connectez-vous à la nature, commencez la méditation si vous ne le faîtes pas déjà…

Une petite méditation

Pour soutenir vos organes sur les autres plans, je vous invite à leur apporter de l’amour à travers une petite méditation.

  • Prenez-vous un moment au calme et allongez-vous ou asseyez-vous confortablement
  • Commencez par vous concentrer sur votre respiration, mettez-y toute votre attention.
  • Puis prenez conscience de vos pieds, de vos mollets, de vos genoux etc…jusqu’à arriver jusqu’au sommet de votre crâne.
  • Maintenant, portez votre attention sur votre foie, vos reins, votre utérus, votre intestin, etc… et répétez cette phrase : Merci pour ce que vous faites, vous êtes puissants, je vous aime.
  • Une fois cela fait, vous pouvez imaginer que tous vos organes puis votre corps tout entier est enveloppé d’une douce lumière pleine d’énergie et d’amour.
  • Prenez le temps dont vous avez besoin puis revenez à votre respiration et ouvrez doucement les yeux.
 

        A lire : Comment et pourquoi se reconnecter à son corps ?

bons gestes arrêt pilule
 

     ★ L’arrêt de la pilule par sevrage

     Si vous me connaissez vous le savez sûrement et sinon, vous allez l’apprendre maintenant, je conseille vivement un arrêt en douceur sous forme de sevrage, pour permettre au corps de se libérer doucement des toxines et de ne pas être en situation de manque vis à vis des hormones de synthèse dont il était dépendant depuis souvent plusieurs années.

        Si vous souhaitez en savoir davantage sur cette méthode, je vous conseille de lire mon article sur le sujet :  : Arrêter la pilule par sevrage, bonne ou mauvaise idée ?

     ★ Conclusion

     Se libérer de la pilule n’est pas un acte anodin, c’est bien plus complexe que de la prendre pour la première fois. Vous trouverez de nombreux avis qui souvent divergent.
Je vous conseille surtout de vous écouter et de suivre votre ressenti. Si ce que vous dit votre gynécologue, votre amie, votre maman ou encore quelqu’un sur les réseaux sociaux ne résonne pas en vous, respectez votre ressenti et suivez ce que vous, vous avez envie de faire.
Personne ne doit décider à votre place ou vous imposer une méthode.

Si vous souhaitez vous faire accompagner dans cette transition en douceur, avec bienveillance et en mettant en lumière les blocages énergétiques que la pilule a pu déclencher, je serais ravie de vous accompagner. Vous pouvez trouver toutes les informations sur l’accompagnement Libération ici et réserver votre appel découverte gratuit pour que nous puissions discuter de votre projet et de vos besoins.

 

        Podcast à écouter : Se libérer de la pilule pour une re-connexion à soi

 

♡ Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et l’épingler sur pinterest.

 
 

  1. Merci beaucoup pour cet article !
    Je ne connaissais absolument pas ces gestes à faire ! A l’époque où j’ai arrêté la pilule, je l’ai fait du jour au lendemain sans me poser de questions… Si j’avais su tout ça !

  2. Hyper interessant !
    J’aurai aimé te lire au moment ou ca m’est arrivé il y’a des choses que j’ignorais !
    Merci pour ce bel article hyper bien renseigné

  3. je ne savais pas que l’arret de la pilule pouvait etre aussi bouleversant ! Je ne l’ai jamais arrêtée depuis mes 16 ans. Bon à savoir, merci !

  4. Super article ! Pour ma part pas de sevrage, j’ai tout arrêté d’un coup ahah. Des bisous !

  5. Coucou, merci pour ce commentaire. Plus je lis d’article, plus j’ai peur d’arrêter cette fichue pilule,ne sachant pas du tout comment mon corps réagira… Comme quoi, ce petit cachet quotidien est tout sauf anodin, je regrette vraiment que ce soit le moyen de contraception qu’on propose le plus actuellement….

  6. Merci pour cet article pratique. Nous sommes décidément sur la même longueur d’ondes ! (j’ai aimé notre échange suite à ton précédent article)

    Et oui je suis heureuse de lire que tu recommandes une hygiène de vie qui laisse à l’organisme l’autonomie de la détox plutôt que de la provoquer (au risque de déclencher des crises curatives).
    Parce que la pilule chélatent beaucoup de micronutriments, il est essentiel que le corps puisse refaire le plein pour justement enclencher le grand nettoyage de lui-même.

    Super agréable de partager une vision douce de ces questions !
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *